TROUBLE DU SPECTRE AUTISTIQUE (TSA) ET NATUROPATHIE…

par / mardi, 08 février 2022 / Publié dansetiopathie / etiopathe
Etiopathie et enfants - Cecile FAURE - etiopathe les milles aix en provence

Le Trouble du Spectre Autistique (TSA) regroupe  un ensemble de troubles neurobiologiques qui agissent sur plusieurs aspect du développement de l’enfant.

L’autisme est un ensemble de symptômes qui varient d’une personne à l’autre. L’utilisation du terme « spectre » permet d’intégrer tout la diversité des troubles. De cette façon, on ne parle plus de personne « très autiste » ou « peu autiste ». Le spectre permet de définir une place selon différentes capacités : le langage, les capacités motrices, la perception, les émotions,… Ainsi, un enfant autiste pourra maîtriser la compréhension, la perception de ce que l’autre lui demande, mais avoir des difficultés de langage, et vice versa. Chaque enfant atteint de TSA aura des forces et des faiblesses, variant d’un individu à l’autre.

Quels sont les symptômes du TSA ?

Comme nous venons de le voir, les enfants ayant un trouble du spectre autistique sont tous uniques, mais certains traits particuliers peuvent être observés chez plusieurs d’entre eux :

  • difficulté à regarder les gens dans les yeux
  • aversion pour certaines textures de vêtements/d’aliments
  • rigidité alimentaire (vouloir toujours boire dans ce verre en particulier, ne manger des aliments cuisinés que d’une certaine façon, pour les plus petits : refuser les morceaux, …)
  • hypersensibilité à certains bruits, ou au contraire aucune gêne au bruit
  • résistance aux contacts physiques
  • troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils fréquents, …)
  • intérêt pour les jeux répétitifs

D’autres signes pourraient être évocateurs également :

  • l’enfant ne répond pas lorsqu’on l’appelle par son prénom
  • il vit dans de nombreux moments de frustration et la cause de ses colères est difficile à déterminer pour ceux qui prennent soin de lui
  • il tolère mal les sorties, la nouveauté, les imprévus, les transitions
  • il interagit peu avec les autres
  • hyperactivité ou au contraire déconnection du monde

Quelles sont les causes du TSA ?

Même si les symptômes peuvent être très différents dans le TSA, il peut y avoir des causes similaires, et voici celles les plus fréquemment rencontrées :

  • L’intoxication du cerveau par des métaux lourds, plus particulièrement par le mercure et le plomb.
  • La prise très fréquente d’antibiotiques sans raison ni besoin, qui à son tour provoque un déséquilibre du microbiote intestinal.
  • La toxicité de différents facteurs polluants de l’environnement.
  • Le déficit en éléments nutritifs, qui empêche la détoxication et entrave la fonction des neurotransmetteurs. Ces déficits mènent au dysfonctionnement des mitochondries.
  • Les allergies alimentaires, la sensibilité, les intolérances, le syndrome de l’intestin perméable qui nuisent au fonctionnement du cerveau.
  • La neuro-inflammation notamment à cause de l’auto-immunité et des infections froides, dans certains cas liés aux bactéries streptocoques,
  • Les facteurs de stress intra-utérin (le traumatisme intra-utérin), incluant les toxines environnementales, les bactéries, les virus, les parasites, le déficit en éléments nutritionnels et bien évidemment le stress émotionnel.
  • Les maladies thyroïdiennes, la plupart du temps une hypothyroïdie, qui a pour effet de perturber les fonctions énergétiques et cognitives. Je rencontre  souvent la maladie d’Hashimoto (hypothyroïdie auto-immune) chez les enfants atteints de TSA et de TDAH.
  • Un niveau très élevé de testostérone chez les garçons qui provoque une intoxication.
  • Des facteurs génétiques et épigénétiques qui contribuent aux attaques diverses sur le système nerveux et immunitaire, ainsi que sur le système digestif.

Les naturopathes et les médecins en médecine traditionnelle comprennent que les maladies neurodégénératives résultent non seulement de l’état du cerveau, mais qu’elles s’expliquent également par l’état du système immunitaire et les troubles gastro-intestinaux.

La prise en charge en naturopathie :

Lors de la première consultation,  je commence par un bilan complet de l’enfant, par son histoire depuis le début de la grossesse.

Puis je me penche sur la maman, pour comprendre son état de la santé lors de la grossesse. Dans de nombreux  cas, j’observe a minima  dérèglements thyroïdiens et/ou d’anémie, de l’hypertension gravidique, diabète gestationnel, pré-éclampsie,…etc sont tout autant de données qui me sont importantes.

Puis, je mets en place un protocole pour au moins 3 mois dans un premier temps. Il est basé de manière générale sur :

-une alimentation pauvre en sucres et riche en bonnes graisses,

-un rééquilibrage du microbiote digestif,

-une détoxication et une méthylation ( processus métabolique vital qui a lieu dans toutes les cellules du corps. C’est un procédé qui permet à lui seul d’assurer une multitude de fonctions dans le corps humain, comme la production et la régulation de très nombreuses molécules dont des neurotransmetteurs et hormones dans le cerveau)

-complémentation par des éléments biologiques actifs (vitamines naturelles, oméga 3, ..etc).

 

Lors des rendez-vous de suivi, nous adaptons, modifions le protocole en fonction des réponses que j’aurais obtenues.  Mon objectif est avant tout  l’amélioration de l’état de santé de l’enfant, pour lui donner la possibilité d’évoluer tout en atténuant les troubles liés au dérèglement du système immunitaire. Les résultats, dans la mesure ou  le protocole est bien suivi, sont très nets.

Si un enfant souffre de troubles du spectre autistique (TSA), mais également de tout autre trouble du développement, de l’attention, tel que le TDAH (Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité),  en naturopathie nous pouvons améliorer ses fonctions cognitives, sa communication verbale, sa compréhension, son sommeil, et aussi sa socialisation.

Nous ne traitons pas les symptômes, ni la maladie, nous cherchons à travailler sur les causes des dysfonctionnements. Cela reste primordial dans notre métier. L’amélioration de l’état de santé permet à l’enfant, quel que soit son trouble, de communiquer, interagir, se sociabiliser plus aisément, et d’évoluer sur le plan mental, moteur et émotionnel.

La prise en charge en étiopathie est également très bénéfique pour travailler sur des tensions, et des lésions dont l’enfant pourrait souffrir. Et si ce n’est pas déjà fait, je les réoriente vers un orthophoniste, un psychomotricien, psychologue pour apporter un soutien dans tous les aspects de son développement.

 

 

TOP